Tout l'Immobilier

Le succès du surf, né à Hawaii, n’est pas remis en question, loin de là. A présent, il regroupe des milliers de fans et pratiquants, mais compte aussi des variantes. D’autres disciplines associées à une planche de surf ont en effet vu le jour.

Le Stand up paddle ou SUP consiste à tenir debout sur une longue planche de surf et utiliser la pagaie pour avancer. On peut pratiquer le SUP en mer ou en rivière, et les modèles varient en fonction de l’utilisation. Les pratiquants semblent en effet apprécier le sup gonflable.

Acheter un sup gonflable est un bon compromis: il n’y a pas plus pratique grâce à son poids léger

L’influence du surf sur ces planches fait que la plupart d’entre elles sont rigides. Les marques ont néanmoins développé des modèles de stand up paddle gonflable. Ces modèles présentent de nombreux avantages par rapport aux planches rigides.

Le premier avantage concerne logiquement le volume. L’espace requis par une planche rigide est important puisque la board fait environ 2 mères de long pour un poids conséquent. Il est donc difficile de la transporter. On ne peut pas emmener son sup en vacances si facilement.

Il n’y a donc pas plus simple que de transporter un sup gonflable puisqu’il se range dans un sac de la taille d’un sac à dos. La grande majorité des stand up paddle gonflable est en effet vendue avec une pompe de gonflage, une pagaie télescopique et un sac de rangement.

On trouve ainsi tout dans un seul et unique sac. On le met facilement dans un coffre de voiture ou on l’enregistre en bagage à soute. Et pour aller à la plage, on le met sur le dos.

Paré de qualités de solidité, le sup gonflable est parfait pour les promenades en rivière

Chez soi, il n’est pas plus encombrant, il ne va donc gêner personne dans le salon ni encombrer le balcon. En dehors de l’été, quand il n’est pas utilisé, on le laisse dans le sac. Et sorti de son sac, gonfler un sup gonflable ne prend pas plus de 10 minutes.

En le gonflant, il adopte sa forme de manière automatique. Afin de contrôler la pression, il est juste recommandé d’utiliser un manomètre. Le seul point faible du sup gonflable, ce sont ses ailerons en plastique et non démontables.

En sus de ce maillage, il y a deux ou trois couches de toile de PVC qui est sur la planche en la recouvrant totalement. C’est l’assurance d’une solidité à toute épreuve, aucune crainte de casser la planche avec un coup de pagaie. Et le frottement des galets ne provoque pas de rayures.

Doté d’ailerons non démontables et pas très souples, la rivière constitue un environnement et une utilisation idéale pour le sup gonflable. Il est également possible de l’utiliser en mer pour surfer des petites vagues. Mais pour les vagues plus hautes, il faut une planche rigide.

L’hésitation ne doit donc pas durer longtemps. On trouve tous les avantages d’une bone planche sur un sup gonflable: il ne casse pas facilement et son transport n’est pas problématique.

Si les sensations fortes ne vous attirent pas et que vous préférez le calme des balades, le sup gonflable est parfait, aussi bien en rivière qu’en mer. C’est un excellent compromis pour se lancer à l’eau.

On trouve dans les catalogues des modèles de stand up paddle gonflable, d’une solidité surprenante, on peut les transporter facilement.
sup gonflable